09/09/2014

Les actions de la bibliothèque sur le quartier




La bibliothèque Émilienne Leroux est née en 1992 de la volonté de trois associations du quartier (Amicale Laïque, Espaces Formation et Confédération Syndicale des Familles) qui ont fondé l'association L.I.R.E.
Elle porte l'organisation du fonctionnement, de l'animation et de la gestion financière de cette activité et gère également depuis quelques années le lieu d’activité Dclic (pôle informatique).
Une équipe de 24 bénévoles, coordonnée par les deux salariés, accueillent le public au quotidien et apportent leur aide lors des animations.




Dévorons les livres dès le plus jeune âge !

Parce qu'aimer lire, ça s'apprend, nous savons qu'il n'est jamais trop tôt pour donner le goût de la lecture. Ainsi les interventions auprès des crèches sont un axe important des actions de médiation de la bibliothèque : une fois par mois les assistantes maternelles et crèches du quartier bénéficient de lectures animées par l'assistant de conservation. Livres, chansons et comptines permettent aux tout-petits de s'ouvrir peu à peu à la lecture.
La bibliothèque pour les tout-petits, c'est :
-leur faire découvrir le lieu (un espace rond est tout spécialement réservé aux enfants)
-leur lire des histoires (choisies en fonction de l'âge)
-créer un lien avec leurs parents (chaque structure repart avec une fiche résumant les livres lus et les chansons et/ou comptines écoutées)

Les classes font l'école buissonnière

En venant à la bibliothèque avec toute la classe, chacun sait qu'il va passer un bon moment de lecture, d'abord avec la lecture de la médiatrice, puis seul en s'isolant.

Pour certains la bibliothèque est un lieu bien connu, pour d'autres il est encore à apprivoiser. Alors cette sortie à la bibliothèque permet aussi de s'initier à la recherche documentaire.
Et pour les personnes qui accompagnent les classes (parents), c'est l'occasion de désacraliser ce lieu en leur montrant qu'ils y ont aussi leur place.
Accueillir les classes du quartier à la bibliothèque incite d'autant plus les enfants à y revenir sur temps libre par la suite.
Outre ces accueils pour des lectures, la médiatrice s'attache également à proposer des projets aux différentes classes du quartier, pour faire de la lecture un plaisir et même une nécessité !


La bibliothèque comme espace intergénérationnel

Se retrouver autour d'une heure du conte, d'un auteur, de livres ou tout simplement pour écrire ; la bibliothèque se veut le lieu de toutes les expressions. Ces échanges enrichissent le parcours de chacun, rassemblent les générations.

Adolescents et adultes se retrouvent occasionnellement autour de l'écriture (concours d'écriture, ateliers slam...), de rencontres d'auteurs (BD, roman, poésie, rap...) et de spectacles (conte, scène slam, théâtre...).

La bibliothèque s'associe au Prix littéraire de l'ACENER depuis plusieurs années déjà, prix littéraire qui promeut des romans peu connus et publiés dans de petites ou moyennes maison d'édition. Un rendez-vous bien identifié de nos lecteurs puisqu'une dizaines d'entre eux se lancent chaque année dans l'élection de leur livre préféré.
Devant l'engouement que suscite la bande dessinée, la bibliothèque a décidé il y a quelques années de participer au Prix One Shot ACENER.
Et les jeunes lecteurs de bandes dessinées ne sont pas en reste puisque la bibliothèque Emilienne Leroux avait créé un prix littéraire BD (le Prix Mini-Bulles), qui s'est ouvert depuis quelques temps pour devenir un prix inter-bibliothèques associatives (avec Expression Livre, 1001 pages et Espace Lecture).

LIRE, c'est aussi sortir !

La bibliothèque aime sortir des sentiers battus !

→ en accueillant des spectacles étonnants (danse contemporaine avec la Compagnie kons-tanssi /// « Les plaisirs et les jours » - Cie NGC25).

→ en s'emparant de l'espace public (Croc'histoires, bibliothèque de rue à Tous en piste !, croisement arts plastiques/poésie sur des marques-page au GrandRenc'Art...).

→ en proposant des pratiques de lecture et d'écriture différentes (projets mêlant travail de l'image et écriture avec Dclic-pôle informatique...).

→ en quittant ses locaux pour proposer des animations dans divers évènements culturels (Tissé Métisse, Echos - Des lectures qui résonnent).

→ en mettant à disposition des habitants, grâce à certains festivals et à la Ville, des entrées à très petit prix ou gratuites pour des événements culturels (Utopiales, Tissé Métisse).

Aucun commentaire: