18/12/2012

Arc-en-ciel / décembre 2012


Pour consulter le journal, cliquez ici.

Des élèves des diverses classes de l'école Dervallières-Chézine se retrouvent plusieurs fois dans l'année dans un comité de rédaction pour créer un numéro du journal. Aidés d'adultes (parents, enseignants, acteurs associatifs du quartier), les journalistes en herbe se démènent pour offrir aux lecteurs un journal aux thèmes variés, proches de leurs préoccupations.
Vous pouvez consulter le journal en ligne en cliquant sur le lien ci-dessus.


15/12/2012

Votre bibliothèque sera fermée l'après-midi du samedi 15 décembre


En raison du spectacle Les Voleurs de contes,

votre bibliothèque sera
fermée l'après-midi
du samedi 15 décembre.

© Rodamu

© Mathieu Bouyer

11/12/2012

Spectacle pour enfants (dès 5 ans)


Les Voleurs de contes



Samedi 15 décembre

à 15h

à la bibliothèque

Emilienne Leroux
       © Mathieu Bouyer  
© Rodamu
  
Arsène et Églantine veulent voler une malle plus grande qu'eux. Comme c'est impossible, ils l'ouvrent et découvrent des objets...
Au gré des histoires, le voyage commence...

                                                                                           


dès 5 ans

Gratuit


Réservation obligatoire

à la bibliothèque aux heures d'ouverture
ou par téléphone au 02 40 43 31 51

Le Champ Poétique / vendredi 14 décembre / 18h30

Entrée libre.

04/12/2012

Places pour Tissé Métisse 2012 / 3€ / jusqu'à jeudi





La bibliothèque Emilienne Leroux vous propose
des entrées à 3 € pour le festival Tissé Métisse (clic)
Samedi 8 décembre.

Merci de vous adresser
à l'accueil de la bibliothèque
au plus tard jeudi
aux heures d'ouverture au public.

mardi ::::::: 16h30 - 18h
mercredi ::::::: 14h - 18h
jeudi ::::::: 16h30 - 18h
vendredi ::::::: 16h30 - 18h
samedi ::::::: 10h - 12h / 14h-17h

Dernières acquisitions : romans adultes

Laurent, ouvrier depuis plus de vingt ans dans une usine de pots catalytiques, la Contilis, est brutalement licencié pour cause de délocalisation en République tchèque. A la suite d’une séquestration mouvementée de son patron, il se retrouve seul : sa femme, l’unique amour de sa vie, est partie en emmenant leur fils. Laurent semble alors condamné aux stages inutiles et au chômage longue durée, jusqu’au jour où le Conseil régional lui propose de disputer avec ses anciens collègues la Coupe du monde de football des sans-emplois…

*********

Nouveau lycée et nouvelle vie pour Mickey Bolitar, un adolescent venu s'installer chez son oncle suite à la mort de son père et en attendant que sa mère sorte de cure de désintoxication. Il se fait une nouvelle petite amie, Ashley. Mais un jour, elle disparaît sans laisser de traces. Mickey se lance à sa recherche et va se retrouver confronté à ses propres secrets familiaux.

*********

En 1919, lorsque Angelo Barconi revient à Malvent après onze ans d’absence, il n’a qu’un désir : revoir son premier amour, Marie. Mais, le jour de son retour, alors que dans les collines il chante Le Temps des cerises pour appeler la jeune femme, la vieille tour qui domine le village commence à émettre un mugissement permanent et sinistre qui trouble énormément les habitants de Malvent… Pour certains, le bourg serait la proie d’une malédiction, et ils voient là une condamnation de leurs actes passés : l’Italien serait-il revenu pour venger la mort de son père, qui pèse sur tous tel un honteux secret ? Le doute et la peur s’installent parmi les gueules cassées et les vieux du village, en même temps qu’un profond désir de vengeance à l’égard du beau Barconi. Revenu de la guerre sans la moindre égratignure, celui-ci a en outre le toupet de séduire Marie… Dans la tourmente, qu’adviendra-t-il de l’amour intact et coupable d’Angelo et de la fille du cafetier ? Car la jeune femme est à présent la mère d’une fillette de dix ans et l’épouse de Martin, un mutilé dont l’aspect physique la rebute mais pour qui elle éprouve une grande reconnaissance…

*********
Antonio Yammara, un jeune professeur de droit, se lie d'amitié avec le mystérieux Ricardo Laverde. Un soir, alors qu'ils se promènent dans les rues de Bogota, deux hommes à moto tirent sur eux. Laverde est tué, Yammara gravement blessé...
    
 *********

Trois générations cohabitent dans la maison de Salt Hay Road, au coeur de Long Island. Il y a là Scudder, le patriarche, Roy, le fils célibataire, Mavis, la fille, qui a rejoint la maison après une expérience conjugale ratée, Nancy et Clayton, les enfants de la fille aînée, morte cinq ans plus tôt, chacun essayant de se frayer un chemin dans l'existence.

 *********

Du Paris des années 1930 à l'effondrement communiste des années 1980, le parcours de Joseph Kaplan, fils et petit-fils de médecins praguois : ses amours, ses engagements, ses désillusions et surtout la rencontre, en 1966, avec un révolutionnaire cubain, un certain Ernesto G., dans son sanatorium de Prague, qui bouleversa sa vie. Prix du roman Chapitre 2012.

 *********

Haeden, petite ville de l’État de New York. La nature a repris ses droits, car le chômage a sévi. C’est l’Amérique post-industrielle dans toute sa noirceur.Un jour, la jeune serveuse Wendy disparaît. Elle est retrouvée dans un triste état. Stacy Flynn, journaliste ambitieuse, est prête à tout pour démasquer les coupables, mais aussi pour rencontrer un homme capable d’assouvir ses besoins.Une adolescente, Alice, partage son obsession pour cette affaire. Ses parents, Gene et Claire, qui tentent de faire coïncider leur existence à Haeden avec leurs rêves de jeunesse, sont loin de comprendre ce que leur fille ressent.Petit à petit, les récits des habitants semblent composer un tableau du drame et des événements qui l’ont précédé. Au sein duquel le lecteur entrevoit une autre tragédie. Mais l’écrivain nous réserve un dénouement à mille lieux de ce qu’on pouvait imaginer.Avec un sens redoutable du suspense, Cara Hoffman nous livre la cartographie réelle d’un monde qu’on aurait pu prendre pour le paradis : une vie saine loin des grandes villes. Elle immortalise également les tourments de l’adolescence et le cauchemar de tout parent.

 *********

Parcours croisés de la famille Mastillo, qui tente de survivre en Colombie et de Naadir, qui vit dans une cité française. 

Prix des Lecteurs Nantais 2013


Choisir le Prix littéraire Inter CE, c’est laisser de côté les romans à succès, les gros éditeurs, pour partir à la découverte d’écrivains en lisant une sélection originale et éclectique.
Vous pourrez vous plonger dans la lecture
de 10 romans récents d’auteurs européens écrits en français ou traduits en langue française, choisis par des professionnels du livre  et en discuter avec vos collègues .
Vous ferez
partie d’un jury d’au moins 3 550 personnes : nombre de lecteurs de l’édition 2011 dans toute la France.   
Vous aurez aussi la chance de
dialoguer avec la majorité des romanciers qui seront invités pendant l’année dans les entreprises, les bibliothèques … et participer à la remise du prix en octobre.

Une seconde vie

de Dermot BOLGER traduit de l’anglais (Irlande) par Marie-Hélène Dumas - Editions Joëlle Losfeld

bolger.jpg
Sean Blake réchappe de justesse à un accident de voiture à la suite duquel il a été déclaré pendant quelques secondes cliniquement mort. À son réveil, bouleversé, Sean perçoit le monde tout à fait différemment, comme s’il débutait une nouvelle existence profondément marquée par un avant et un après le traumatisme. Mais ce n’est pas la première fois que Sean voit sa vie modifiée. À six semaines, il a été retiré à sa mère biologique, une jeune fille forcée par la société de le laisser à l’adoption. Avec le sentiment d’être devenu étranger à sa femme et à ses deux enfants, et très certainement en premier lieu à lui-même, Sean décide de partir à la recherche de cette mère dont il ne sait rien.


L’auteur :
Né en 1959, Dermot Bolger est issu de la classe ouvrière du faubourg dublinois de Flinglas. Successivement ouvrier d’usine, assistant bibliothécaire, puis éditeur-fondateur de la Raven Art Press en 1979, il se consacre à l’écriture depuis 1984. Considéré comme l’un des pairs de toute une génération d’écrivains irlandais tels Jo O’Connor, Roddy Doyle, son œuvre couvre tous les genres littéraires : roman, théâtre, poésie, scénario…



Prison avec piscine

de Luigi CARLETTI traduit de l’italien par Marianne Faurobert - Editions Liana Levi

CARLETTI.jpg
Une piscine tranquille, au cœur d’une sage résidence romaine. Une piscine vers laquelle convergent tous les regards, parfois indiscrets. Une piscine où Filippo consent à descendre de temps à autre sur son fauteuil roulant, accompagné de «l’Indispensable», le fidèle Péruvien au service de sa famille depuis des lustres. Villa Magnolia est semblable à un petit bourg, tout le monde s’y connaît… Mais lors d’une chaude matinée d’été, survient un inconnu, un nouveau locataire. Au bord du bassin, l’homme exhibe son dos traversé par trois horribles cicatrices. Quelques jours plus tard il intervient manu militari pour défendre une résidente agressée par deux voyous que l’on retrouvera par la suite carbonisés dans leur voiture… Mais qui est cet énigmatique individu? Et pourquoi devient-il peu à peu nécessaire à tous? Avec ce roman brillant, Luigi Carletti nous entraine dans une comédie à l’italienne qui flirte avec le polar


L’auteur
Lugi Carletti est journaliste et travaille dans de nombreux quotidiens du groupe L’Espresso. Il est l’auteur de cinq romans, dont « Prison avec piscine », le premier traduit en France.



Nuage de cendre

de Dominic COOPER traduit de l’anglais (Ecosse) par Céline Schwaller - Editions Métailié

Cooper.jpg
À la fin du XVIIIe siècle, l’Islande connaît une terrible famine. À la suite de changements climatiques, en 1783, des éruptions volcaniques apocalyptiques recouvrent le territoire de cendre et détruisent les récoltes. C’est sur cette toile de fond que deux représentants de l’autorité coloniale danoise vont s’affronter dans un conflit que devra juger l’assemblée populaire traditionnelle.
La rivalité des deux hommes se cristallise autour de deux orphelins, Sunnefa considérée, à dix-huit ans, comme la plus belle femme de l’île, et son frère cadet Jón, coupables d’inceste et victimes de la société traditionnelle luthérienne.


L’auteur :
Dominic Cooper est né en 1944 et vit en Ecosse dans la région d’Argyll.



Le Roi n'a pas sommeil

de Cécile COULON - Editions Viviane Hamy

Coulon.jpg
Cela avait commencé avec la folle passion que William, le père, portait à LA propriété, un éden sauvage de quelques trois hectares, où l’homme ne venait plus, Il l’avait achetée, y travaillait âprement mais ses économies n’y suffisaient pas. Il accepta tous les boulots, s’épuisa, le jour à la scierie, la nuit à la gendarmerie, à trier jusqu’au cauchemar les fiches d’identification de meurtriers, notamment celles des assassins d’enfants… Thomas Hogan, son fils aura pourtant tout fait pour exorciser ses démons – les mêmes qui torturaient déjà son père.
Quand a-t-il basculé ? Lorsque Paul l’a trahi pour rejoindre la bande de Calvin ? Lorsqu’il a découvert le Blue Budd, le poker et l’alcool de poire ? Lorsque Donna l’ a entraîné naïvement derrière la scierie maudite ?


L’auteur :
Cécile est Coulon est née en 1990 à Clermont-Ferrand. Après des études en hypokhâgne et khâgne à Clermont-Ferrand, elle entre à l’Université en Lettres Modernes.
Outre son goût prononcé pour la littérature, de Steinbeck à Maupin en passant par Tennesse Williams et Prévert, elle est aussi passionnée de cinéma (Pasolini, La nuit du chasseur, The Big Lebowski, L’année dernière à Marienbad, etc..) et de musique (Elvis Presley, Jerry Lee Lewis, Chuck Berry, Ramones).



Enola game

de Christel DIEHL - Editions Dialogues

Diehl.jpg
Une jeune femme et sa petite fille vivent enfermées dans leur maison. A l’origine de cette claustration, il y a Enola Game, une catastrophe dont on ne connaît pas la nature exacte : accident nucléaire ? Conflit mondial ? Guerre civile ?
Au fil des semaines, malgré sa peur et son chagrin, la mère puise dans sa mémoire et ses lectures mille raisons de célébrer la vie. Les mots de Mallarmé qu’elle recopie dans son journal intime trouvent une résonance particulière dans le vide de son huis-clos :
« Ma faim qui d’aucun fruit ici ne se régale, trouve en leur docte manque une saveur égale. »
Cependant, tandis que la mère louvoie entre sa douleur, ses souvenirs magnifiés et sa volonté farouche de donner un sens à la vie de son enfant, les quelques nouvelles du monde qui lui parviennent encore sont chaque jour un peu plus alarmantes.


L’auteur :
Christel Diehl a vécu à New York, vendu des lessives, dirigé le service marketing d’une fromagerie, puis a choisi d’enseigner l’anglais. Elle est professeur à l’Université de Nancy.



Le Mystère Sherlock

de J.M ERRE - Editions Buchet Chastel

Erre.jpg
Meiringen, Suisse. Les pompiers dégagent l’accès à l’hôtel Baker Street. Cet établissement, charmant et isolé, a été coupé du monde pendant trois jours à cause d’une avalanche. Personne n’imagine que, derrière la porte close, se trouve un véritable tombeau. Alignés dans la chambre froide reposent les cadavres de dix universitaires.
Tous sont venus là, invités par l’éminent professeur Bobo, pour un colloque sur Sherlock Holmes. Un colloque un peu spécial puisque, à son issue, le professeur Bobo devait désigner le titulaire de la toute première chaire d’holmésologie de la Sorbonne. Le genre de poste pour lequel on serait prêt à tuer…
Hommage, plein de rebondissements, à Sherlock Holmes et à Agatha Christie ; regard amusé sur le petit monde de l’Université ; humour et légèreté. Pour lutter contre la déprime ambiante, Le Mystère Sherlock est idéal !


L’auteur :
J.M Erre est né à Perpignan en 1971 et enseigne à Sète.



Eux sur la photo

de Hélène GESTERN - Editions Arléa

Gestern.jpg
Une petite annonce dans un journal comme une bouteille à la mer. Hélène cherche la vérité sur sa mère, morte lorsqu’elle avait trois ans. Ses indices : deux noms, et une photographie retrouvée dans des papiers de famille qui montre une jeune femme heureuse et insouciante, entourée de deux hommes qu’Hélène ne connaît pas. Une réponse arrive : Stéphane, un scientifique vivant en Angleterre, a reconnu son père.
Commence alors une longue correspondance, parsemée d’indices, d’abord ténus, puis plus troublants. Patiemment, Hélène et Stéphane remontent le temps, dépouillant leurs archives familiales, scrutant des photographies, cherchant dans leur mémoire. Peu à peu, les histoires se recoupent, se répondent, formant un récit différent de ce qu’on leur avait dit. Et leurs découvertes, inattendues, questionnent à leur tour le regard qu’ils portaient sur leur famille, leur enfance, leur propre vie.


L’auteur :
Hélène Gestern vit et travaille à Nancy



Balancé dans les cordes

de Jérémie GUEZ - La Tengo Editions

Guez.jpg
Tony est un jeune boxeur ; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l’écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l’un d’entre eux la bat et l’envoie à l’hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n’est jamais gratuit. La faveur demandée à un prix, celui du sang. Tony, qui doit payer sa dette, entame alors une longue descente aux enfers…


L’auteur :
Jérémie Guez est né en 1988 au Sables d’Olonne. Il est l’auteur de Paris la nuit publié aux Editions La Tengo en 2011. Ce premier roman est en cours d’adaptation cinématographique (Full Dawa Productions). Son second roman Balancé dans les cordes, sera également adapté sur grand écran par le réalisateur Yann Gozlan (Sombero Films).



Le meilleur des jours

de Yassaman MONTAZAMI - Editions Sabine Wespieser

Montazami.jpg
Après la mort de son père, Yassaman Montazami se réfugie dans l’écriture pour tenter de garder vive la mémoire de ce personnage hors norme. La drôlerie et la cocasserie des souvenirs atténuent peu à peu l’immense chagrin causé par sa perte.
Né avant terme, condamné puis miraculé, l’enfant adulé par sa mère, qui jamais ne lui refusa rien, fut nommé Behrouz – en persan : « le meilleur des jours » –, un prénom prédestiné pour un futur idéaliste épris de justice et un pitre incapable de prendre la vie au sérieux.
Envoyé en France pour y poursuivre des études qu’il n’achèvera jamais, il participe à sa manière aux événements révolutionnaires de 1979, au cours desquels l’Iran bascule de la monarchie à la République islamique, en faisant de son appartement parisien un refuge pour les Iraniens en exil. Leurs chassés-croisés entre Paris et Téhéran donnent à l’auteur l’occasion de brosser une multitude de personnages improbables et issus des milieux les plus divers.


L’auteur
Yassaman Montazami, qui vit en France depuis 1974, est née à Téhéran en 1971. Docteur en psychologie, elle a travaillé de nombreuses années auprès de réfugiés politiques et a enseigné à l’université Paris VII. Elle exerce actuellement en milieu hospitalier.





Rêves oubliés

de Léonor de RECONDO - Editions Sabine Wespieser

1de_Recondo.jpg
Quand il arrive à Irún où il espère rejoindre sa famille, Aïta trouve la maison vide. En ce mois d’août 1936, le Pays basque espagnol risque de tomber entre les mains des franquistes. Aïta sait que ses beaux-frères sont des activistes.
Informé par une voisine, il parvient à retrouver les siens à Hendaye. Ama, leurs trois fils, les grands-parents et les oncles ont trouvé refuge dans une maison amie. Aucun d’eux ne sait encore qu’ils ne reviendront pas en Espagne.
Être ensemble, c’est tout ce qui compte : au fil des années, cette simple phrase sera leur raison de vivre. Malgré le danger, la nostalgie et les conditions difficiles – pour nourrir sa famille, Aïta travaille comme ouvrier à l’usine d’armement, lui qui dirigeait une fabrique de céramique.
En 1939, quand les oncles sont arrêtés et internés au camp de Gurs, il faut fuir plus loin encore. Tous se retrouvent alors au cœur de la nature, dans une ferme des Landes. La rumeur du monde plane sur leur vie frugale, rythmée par le labeur quotidien : les Allemands, non loin, surveillent la centrale électrique voisine, et les oncles, libérés, poursuivent leurs activités clandestines.


L’auteur :
Née en 1976, Léonor de Recondo vit à Paris. Violoniste virtuose, elle se produit régulièrement avec de nombreuses formations, comme Les Talents Lyriques, La Petite Bande ou L’Yriade, ensemble de musique baroque qu’elle a fondé en 2004. Elle a également enregistré des CD et des DVD.

03/12/2012

Dernières acquisitions : romans et BD jeunesse


En allant fêter Noël chez sa tante, Cerise, qui pense surtout à sa mère accidentellement disparue, est bloquée avec son père dans un village par une tempête de neige. Installés dans la salle des fêtes avec d'autres automobilistes immobilisés, ils passent alors une nuit de Noël tout à fait particulière.

*********

Le roi est désespéré car son fils, le prince Fulbert de Crêpovent, n'est toujours pas marié. Bonne nouvelle : son garçon a décidé d'accompagner le grand spécialiste de la gargoulette dans une expédition en montagne. De là, ils en profiteront pour faire un détour par le royaume aux mille princesses. Le prince ne peut quand même pas revenir bredouille !
  
*********
Un dimanche soir, alors que son père est absent, Martin ouvre à Marie-Agnès, une jeune femme qui semble connaître celui-ci et qui demande de l'aide. Pour Martin, cette nouvelle venue est bien mystérieuse et surtout il ne comprend pas pourquoi son père lui dit qu'elle est une étoile. La réponse lui sera donnée dans une salle de répétition de l'Opéra de Paris.

*********
Non, ils ne rêvent pas ! Il suffit que Max dise ABRACADABRA ou que Lili claque dans ses doigts pour que leurs vœux soient exaucés : le petit déjeuner apparaît sur la table, la chambre est rangée, Hugo déclare son amour à Lili, Paul gagne au loto...

*********
La teigneuse Scarole, princesse de Vavassava, est de mauvaise humeur car elle ne s'est pas fait enlever par le dragon Scorniscron, comme le voudrait la tradition. Elle décide de prendre les choses en main et de simuler son rapt. La voici partie en direction du repaire du dragon accompagnée de son gnome, de sa dame de compagnie et de quelques serviteurs. Mais Scorniscron refuse de la recevoir.

*********

Chez les Dégourdy, les quatre enfants n'ont pas toujours la vie facile avec l'emploi du temps concocté par leurs parents. La famille décide d'embaucher une gouvernante, Mlle Charlotte, qui apporte gaieté et joie de vivre dans leur maison. Le majordome, jaloux, n'a qu'une idée en tête : prendre Mlle Charlotte en faute.

*********

Tous les héros fuient Horrorland et se retrouvent dans un nouveau parc : Panic Park ! Une des Horreurs d'Horrorland envoie des mails à Lizzy et Luc Morris, leur signalant que quatorze enfants sont en danger. Les Morris n'hésitent pas une seconde : ils partent au secours des victimes. Une fois à Horrorland, ils déconseillent fortement à ceux qui sont encore en vie de se rendre à "Panik Park", un autre parc encore plus dangereux. Sauf que certains y sont déjà ! Lizzy et Luc décident donc de traverser le miroir pour rejoindre les malheureux. Ils se retrouvent dans un parc désuet, avec une grande roue vieillotte, des bateaux en forme de cygnes, et des manèges démodés. Lorsqu'un des enfants en danger, Robby Schwartz, découvre un journal daté de 1974, ils commencent à se poser des questions... Surtout qu'ils apprennent que le parc a été fermé suite à des disparitions inquiétantes et des meurtres inexpliqués, et complètement détruit... Et s'ils avaient remonté le temps ?

*********

Charles est amoureux d'Adèle, qui a un sacré caractère et le nez tout le temps fourré dans un livre. Mais c'est décidé. Lundi, il va lui demander d'être son petit ami.

*********

Nelson et Mandela sont jumeaux, leur père les a baptisés ainsi car ils sont nés le jour de l'élection du premier président noir d'Afrique du Sud. Nelson est le capitaine de son équipe de foot, qui est sur le point de rencontrer l'équipe des Allemands et malgré le caractère bagarreur de sa soeur, Nelson peut compter sur elle pour le football. Prix Sorcières 2012 (catégorie romans juniors).

*********


*********

*********

*********  
*********  
*********